On terrorise!

  • Par
  • Le 08/02/2020

On terrorise

 

                                                                            "Demandez et vous obtiendrez!"

 

 

    Imaginez que vous soyez dans le désert... Vous marchez tranquillement et il y a un type qui vient vers vous et qui vous demande: "Eh! t'aurais pas un peu d'eau par hasard?" Vous ne trouvez pas le type très poli et il ne faut sans doute pas s'attendre à ce qu'il vous remercie, mais vous lui donnez quand même ce qu'il veut, avant de continuer votre chemin.

    Maintenant, c'est une femme que vous croisez: "Salut beau gosse, mon corps de rêve ne vaut-il pas un pichet d'eau fraîche?" Vous souriez, flatté qu'on puisse vous voir séduisant, et vous offrez encore quelques gouttes, car vous n'en avez pas davantage!

    De nouveau à votre marche, vous essayez de reprendre entièrement votre calme, le fil de vos pensées, mais voilà un couple de personnes âgées, qui vous serrent brusquement! "Eau! Eau!" marmonnent-elles. Vous essayez de vous dégager et vous heurtez une épaule! Vous croyant en tort, vous voulez vous excuser, mais le couple s'éloigne déjà, apparemment indifférent! Fut-ce un mauvais rêve?

    Mais vous êtes choqué, évidemment, et vous regrettez même d'être sorti, mais baste! le ciel est bleu, les nuages sont comme des ailes d'ange et en avant de nouveau! "Eh minable! Elle vient cette eau?" Qui peut demander en méprisant? Vous tournez la tête et vous découvrez une figure gonflée par la haine! On a l'air de vouloir vous détruire, mais pourquoi? Vous n'avez pas donnez l'eau assez vite! Ou bien il en aurait fallu des tonnes! Tout cela est bien troublant et votre pas vacille, mais il faut aller plus loin, pour échapper à cette pression! Il doit y avoir des endroits paisibles, avec des arbres, des oiseaux, du soleil, des gens gentils!

    "Attention, Attention! Vous devez laisser vos habits sur la rampe, pour entrer dans la douche! Le voyage a été éprouvant et il faut maintenant que chacun se nettoie! Après la douche, vous recevrez une tenue et des souliers propres et vous serez placés dans le camp! Ces mesures sont nécessaires, pour éviter les maladies infectieuses!""

    " Attention! Attention! Je répète! Vous devez laisser vos habits sur la rampe et entrer dans la salle de douches! C'est le maître de l'eau qui vous parle! Toute indiscipline sera sanctionnée! Suivez les ordres et tout se passera bien! Je suis le maître de l'eau et c'est moi qui dirige ce camp!"

    C'est une voix infernale qui résonne à vos oreilles... Elle vient d'un haut-parleur et apparemment vous êtes dans un secteur interdit! Un grand type sort d'une voiture et plus il se rapproche et plus on vous crie: "Schnell! Schnell!" Le type est sûrement malade... Il ne comprend pas que vous soyez encore là... Vous devriez déjà être gazé! Vous résistez, menu, avec vos faibles forces et le type passe si près de vous qu'il va peut-être vous donner un coup de couteau! Mais non, votre dernière heure n'a pas sonné!

    Le type s'en va et sa folie se retire, comme la mer! Mais vous êtes assommé! Comment vous appelez-vous déjà? Vous êtes un garçon ou une fille? Vous avez bien dix doigts! Est-ce que vous devez vous rendre au commissariat, pour informer du danger? Vous croira-t-on seulement? "Il mesurait bien trois mètres de haut! Il était tout vert et il bavait!

    _ Vraiment?

    _ Mais oui! C'est sûrement un risque pour les enfants!

    _ Pouvez-vous décliner votre identité?

    - Mais bien sûr! Je m'appelle... Je m'appelle... C'est stupide, je ne me souviens plus de mon nom... Ce type m'a fait tellement peur!"

    A cet instant, un policier regardera dehors, l'air fatigué! Il vaut mieux que vous rentriez chez vous... Hagard, vous prenez le chemin du retour, quand deux femmes, avec des doudounes oranges, vous poussent dans l'escalier d'une cave!

    Vous n'avez pas eu le temps de réagir, tellement ce fut violent! En fait, la brutalité de la couleur elle-même vous avait figé et maintenant, vous voilà devant tout un groupe d'autres femmes, qui sont apparemment sexagénaires et qui portent toutes la même doudoune!

    "T'as pas d'eau sur toi? fait celle qui semble être la chef, et qui vous fouille sans ménagement. Tes papiers sur la table, vite!"

    Il n'y a qu'une lampe, sous laquelle vous déposez votre portefeuille. On lit à haute voix votre carte d'identité et on répand le reste; "Je te préviens, reprend la chef, si t'as de l'eau, vaut mieux le dire tout de suite! Parce que si on apprend qu' t'en caches, ça va barder pour toi! Alors t'as d' l'eau ou pas!

    _ J'en ai plus!"

    Paf! Vous prenez une gifle! "C'est quoi son blaze? Bon, téléphone à ta copine du Fisc et demande-lui des renseignement sur le gus! On va tout savoir mon pote!" fait encore la chef en se tournant vers vous!

    Le temps passe, mais les nouvelles sont décevantes pour le groupe: vous n'êtes que du menu fretin! Soudain l'une s'écrie: "On pourrait lui demander de montrer son zizi! Hein? Qu'est-ce que vous en dites, les filles?

    _ Son zizi! Son zizi! se mettent-elles toutes à chanter!

    _ Laissez tomber, les filles, réplique la chef, vous ne sauriez plus quoi en faire! Allez tire-toi! gronde-t-elle dans votre direction. Mais n'oublie pas, j' t'ai à l'œil!"

    Vous ne vous le faites pas dire deux fois et vous émergez à la lumière du jour! Votre logement n'est plus très loin; il suffit de tenir jusque-là! Encore un angle et vous voilà devant votre porte, votre serrure! Plus que quelques secondes et vous serez chez vous, en sécurité! Vous pourrez souffler!

    Vous tendez votre clé, mais un gosse s'approche... Il sifflote, innocent, la tête dans son Smartphone! Le temps semble s'arrêter... Un gosse, ça ne peut pas être bien méchant, mais, vous ne savez pourquoi, vous ressentez comme une menace! L'ado passe maintenant derrière vous et soudain votre porte s'assombrit... Elle devient même noire, si bien qu'elle a l'air ouverte sur le cosmos! Un souffle froid vous saisit, quand la nuit elle-même se déchire, pour laisser apparaître le mot Eau, en lettres de feu!

    Vous luttez contre l'envie de crier et par un effort inouï, vous réussissez à faire tourner votre clé dans la serrure! Comme au ralenti, vous pénétrez dans votre logement, avec l'impression terrifiante que tous les démons de l'enfer sont sur vos talons! Instinctivement, vous refermez derrière vous et le front en sueur, vous écoutez votre cœur battre la chamade!

    Plus calme, vous faites quelques pas, l'oreille encore aux aguets! Que s'est-il passé? Vous êtes-vous retrouvé subitement dans une autre dimension? Avez-vous franchi, sans vous en apercevoir, une porte temporelle? Ou bien, plus prosaïquement,  n'êtes-vous pas la victime d'un accès psychotique? Ne seriez-vous pas fou, tout simplement?

    L'angoisse vous étreint et vous songez alors à un vieux grimoire poussiéreux, qui pourrait vous aider! Certes, il n'est pas très scientifique, mais l'abîme que vous avez entrevu laisse loin derrière les connaissances communes! De toute façon, les grandes pages noircies de caractères vous rassurent, en vous donnant une image de l'ordre!

    Voyons voir... Ce qui vous intéresse, c'est la symbolique de l'eau, car évidemment on ne vous a pas demandé celle que l'on boit! Celle-là, pour l'obtenir, il suffit de tendre la langue dehors, par les temps qui courent! Cependant, nul besoin d'être grand clerc, pour comprendre rapidement que l'eau peut être associée à l'esprit! N'est-elle pas la représentation même de la vie?

    Ainsi donc vos agresseurs ont voulu de vous un sentiment, une reconnaissance! Ils ont désiré lire dans vos yeux leur importance, leur supériorité! Ils ont cherché à nourrir leur égoïsme, grâce à vous! Ils s'équilibrent par leur domination! Eurêka! Vous refermez brusquement votre livre et vous poussez vous-même la réflexion!

    Il y en a donc qui demandent plus ou moins poliment; puis il y en a d'autres qui exigent, qui menacent, haïssent, méprisent, terrorisent, coupent, hachent, etc.! La domination a tous les degrés et elle a même l'air de nous conduire au cauchemar! Vous ne pouvez vous empêcher de frissonner en vous rappelant ce que vous avez subi!

    Quelle serait la solution, pour endiguer l'égoïsme? 

    Evidemment, ceux que vous avez croisés ne voient que leur intérêt! Ils n'ont aucune vision d'ensemble!  Soit ils dominent, soit ils détestent! C'est la loi de l'axone, celle du tout ou rien! Ou le courant passe, ou il ne passe pas! On ne peut pas demander à un robot de se gratter la tête!

    Par contre, il est possible d'imaginer la chose suivante: un individu qui ne réclame pas d'eau! ou tout du moins (car on ne saurait vivre sans eau) qui étancherait sa soif, avec une autre eau que celle de son égoïsme! Un tel individu n'agresserait personne! Il serait même une source de paix pour les autres! un pacificateur! Mais un telle perle rare a-t-elle seulement jamais existé? Ne sommes-nous pas seuls, livrés à nous-mêmes, dans ce monde effroyable? Vous rouvrez votre grimoire...

    Hum! Y a bien un ancien exemple! Il a existé un homme qui a prôné l'humilité, le respect, l'amour pour autrui! Il luttait déjà contre la domination, sans pour autant employer ce nom! Evidemment, si on se diminue, si on ne vise pas sa supériorité et surtout si on ne répond pas à l'offense, mais si on cherche plutôt à comprendre et à pardonner, il faut s'appuyer sur la foi! Il faut "aimer le Père", comme il le disait si profondément! Non essentiellement en vue d'une justice future, mais plutôt pour pouvoir avancer sur un terrain où la confiance est absolument nécessaire! Faire un pas dans l'inconnu, ça donne des suées! D'ailleurs, la foi reste un mystère!   

    Alors, c'est décidé, vous aussi, vous allez chercher, oser! Vous allez affronter le dragon de votre propre égoïsme... et celui encore plus épouvantable des autres! Quelle aventure emballante! Le monde ne devrait-il pas déjà vous envier?

    Eh! Une petite minute! Une petite minute! C'est qu'il faut prévoir à manger pour les étapes! Ne pas oublier aussi la trousse à pharmacie! Et les cartes? Il faut les étudier, les revoir encore, car il ne s'agit pas de se perdre! Et les trous dans le CV? C'est vite fait! Et un CV à trous c'est suspect, voire rédhibitoire! Et les points retraites? Hein? Comment les accumuler si on se disperse! Faire confiance , c'est une belle chose, mais y en a plus d'un qui s'est retrouvé le bec dans l'eau!

    Et les psychiatres, qu'est-ce qu'ils vont penser de moi? Que j'arrivais à pas à assouvir ma pulsion sexuelle? Que j'étais traumatisé, inadapté et que par la foi, j'ai cherché une consolation, un moyen pour dominer, pour arriver? Dieu sait ce qu'ils sont capables de dire! Au tribunal de la raison, j'aurais l'air de quoi? On me montrera du doigt, avant de me foudroyer! C'est que la science, c'est que'que chose! Et j'ai pas envie d'être la honte de ma famille! Sauf vot' respect, m'sieur!

    Et puis tous ces enragés qui veulent sauter à la gorge de ceux qui insultent leur religion! Comment la foi peut-elle mener à la haine? C'est absurde! Défendre Dieu, en voulant détruire, c'est le voir comme un bout de viande, à l'heure de la soupe! J' suis pas un chien féroce, moi! Si j' crois, c' s'ra pour évoluer, dépasser l'animal!

    C'est pas simple, mais y a encore cette immense hypocrisie! On veut pas se voir tel qu'on est! On dévore, on tue, on ment, on écrase, on piétine, on égorge, on blesse, on méprise et ce n'est rien du moment que la vitrine est impeccable! C'est pour ça que not' pays part à vau-l'eau! que not' société craque sous toutes les coutures! Notre orgueil nie nos peurs aussi bien que nos méchancetés, notre puanteur! Le menu est parfait, mais les cuisines sont infectes!

    Comment résoudre les problèmes, si on n'est pas sincère? Je veux ouvrir les yeux, je veux savoir! Si le bonheur est possible, je veux l'atteindre! Si Dieu existe, je veux le découvrir! Je vais demander, je vais aimer, je veux la vérité, car c'est du mensonge qu'on "crève"!

    Je tiendrai bon et je recevrai! Car mon amour est infini!