Le Dom hilarant!

  • Par
  • Le 25/07/2020

Le dom hilarant

 

 

 

     "Comment faire rire Poutine aux éclats?  Dites-lui qu'il est votre employé et que demain il vire!"

      "Plus la domination est forte et plus la spiritualité est faible et réciproquement!"

                                                                                             Blague et aphorisme OED

 

 

   En France, on a tout! Il suffit de poser un euro sur un comptoir, pour avoir du pain! Dans d'autres pays, ils n'ont rien et avant de prendre un petit déjeuner, il faut allumer un feu et aller chercher de l'eau! Alors pourquoi nous les Français, sommes-nous aussi désespérés, autant agressifs et même tellement violents? Et pourquoi encore la jeune fille, qui porte son seau sur la tête, a-t-elle si rapidement le sourire, ou bien le pâtre, assis devant son feu, est-il si calme?

    Dans les sociétés modernes, nous avons toutes les facilités matérielles, ce qui nous permet de nous consacrer au développement de nos personnalités! C'est un bien, un progrès et qui n'a fait que suivre une poussée naturelle, celle de la domination, qui conduit à s'imposer et donc à donner à la conscience toute sa liberté et toute sa richesse!

    Par conséquent, notre confort devrait nous réjouir, comme notre degré de civilisation, car les lois, qui évoluent, défendent normalement le parcours de chacun! Pourtant, le résultat est tout le contraire et d'une noirceur absolue! On crie, on casse, on injurie, on vandalise, on viole, on tue! On ne rêve que de renverser le régime, que de mettre à bas ce qui est, de détruire toute autorité!

    La France ressemble à un fou en crise, qu'on calme à grande peine et qu'on ne cesse de surveiller, en craignant sa sournoiserie! Dès lors, on peut déjà dire que notre aisance est telle que nous avons oublié la base, qui est de manger à sa faim et combien il peut être difficile d'y parvenir!

    Le sourire et le calme des plus pauvres viennent de ce que leurs joies restent simples, ce qui n'exclue pas la haine et la colère, bien entendu! Mais l'esprit se réjouit de peu, quand il ne demande pas grand-chose! Pour nos populations, le bonheur paraît impossible! Car c'est en fait la domination qui n'arrive pas à se satisfaire, bien qu'elle ait le ventre plein! Mais ici se situe la première hypocrisie!

    En effet, nous sommes prêts à jurer que le débat ne porte que sur la situation matérielle, mais la réalité est bien plus psychologique! Nous en voulons plus, non parce que nous manquons, mais parce que d'autres ont plus! Ils nous semblent ainsi dominants, ce qui nous est au fond insupportable, puisque nous voilà dominés, comme empêchés dans notre développement! En proie à l'angoisse, nous crions: "De l'air" ou "Macron dégage!"

    Nous avons le sentiment d'être lésés, méprisés et c'est encore notre amour-propre qui souffre! Nous voilà de nouveau dans la rue, pour montrer notre colère, en amplifiant le chaos ambiant! Mais ce n'est toujours pas la nécessité qui parle! Ce n'est pas la huche vide que nous désignons, mais seule la frustration peut nous enflammer ainsi!

    C'est bien notre personnalité qui est en jeu, dans les pays les plus riches! C'est notre domination qui s'exprime, libérée du lavoir et profitant du supermarché! Nous sommes devenus hostiles à toute contrainte, à tout ordre, à toute morale, à tout changement, à toute opposition! Nous ne sommes plus capables d'intelligence! de mesure, de retenue! Le bébé tyrannique, qui est en nous, n'a plus de nurses!

    La domination humaine se développe naturellement dans le domaine des idées, puisque notre principal outil est notre cerveau, mais ces dernières ne servent que notre égoïsme! Tous les moyens sont bons! Une fesse est montrée ou le venin est craché! Nous ne supportons pas l'anonymat, la paix, le silence, la beauté! Si nous ne mordons pas ou ne séduisons pas, nous avons l'impression de perdre!

    C'est que nous souffrons beaucoup! Notre domination est dolente! Nous sommes altérés! Nous n'en avons jamais assez, mais comment pourrait-il en être autrement? Car, en définitive, ce qu'il nous faut c'est vaincre, triompher, terrasser, gagner! C'est chaque jour, comme les animaux, rivaliser  se quereller et détruire! Nous blessons et nous sommes blessés! Jamais les inquiétudes ne cessent, car nos victoires ne durent qu'un instant!

    Nous vivons une guerre plus ou moins larvée, avec toujours les mêmes rations! C'est une vie pauvre, sans grandeur, sans libération, dans le jus de sa peur! Sur le Web, le clavier sert de mitraillette et on tient sa position grâce à des rafales!

    Déclaration des droits de l'internaute, juillet 2020:

    "Tout internaute naît stupide et haineux!

    Tout internaute a le droit d'être bête et peut en être fier, c'est sa liberté!

    L'internaute ne doit pas avoir honte de montrer qu'il est seul et frustré!

    Tout internaute peut être un raté satisfait!

    L'internaute ne doit pas faire d'efforts! Plus il sera égoïste et plus il sera tranchant!

    L'internaute, pour se distinguer, est un sac de plomb dans l'océan de la raison!

    C'est le seigneur Norro, qui signe d'un N le ventre du sergent Garcia! Norro! Norro!

    L'internaute est péremptoire, c'est là sa qualité!

    L'internaute méprise l'orthographe, car il n'est pas dupe! Toute règle, toute normalité, toute paix, toute simplicité, tout sourire viennent du complot du pouvoir!

    La France est une dictature, car on y impose le masque!

    Le pouvoir étend sa main noire derrière le confinement!

    La France est une dictature, car il existe une police!

    La France est une dictature, car, après la nuit, il fait jour!

    L'internaute est un bébé en marche! Il ne se laissera pas faire!

    L'internaute n'a pas à penser pour deux! Sa bêtise est sa propriété et vice versa!

    L'internaute luttera jusqu'au bout contre l'empathie! Elle est son ennemie, comme toute société!

    Le Web est le bavoir de l'internaute; c'est le sien et vice versa!

    Même une guerre ne pourrait pas aider l'internaute!

    Plus il est fielleux et moins il angoisse!

    Son mépris arrive comme les trains!

    La propriété de l'internaute est d'être moins utile qu'une primevère ou qu'une souche pourrie!

    Nul ne peut demander des comptes à l'internaute, y compris lui-même! C'est l'égalité!

    L'internaute garantit le désespoir de l'humanité, c'est sa fraternité!"

    On l'aura compris, le fléau, c'est la domination! C'est elle qui fait l'égoïsme roi! Elle est comme un cheval ombrageux dans la rue! Il galope, pousse, piétine, rue, hennit! Il est sans entraves et sème le chaos! Il est une menace, une oppression, il enlève tout espoir, car il vide, épuise, détruit toute harmonie, toute chaleur, tout sens!

    Le Covid essaie de nous calmer... Il est plus fort que notre domination, Trump en fait aujourd'hui l'expérience! Le Covid nous conduit à la solidarité, à tempérer nos appétits; il nous travaille comme un potier! Il nous apprend à vivre et non à mourir! Mais sitôt qu'il s'en va, le cheval de la domination reprend sa course dans la ville! Il terrorise à nouveau, il écrase, comme si le virus n'avait jamais existé! Seule la mort apparemment améliore la plupart! Nous sommes infects et le mot n'est pas trop fort!

    Le problème de la domination nous est resté longtemps masqué, à cause des guerres (domination absolue et aveuglante!), ou parce qu'il était borné par le message religieux ou les idéologies! Mais, actuellement, il faut le regarder en face, car il crée des monstres! En effet, il est normal que l'enfant demande qu'on s'occupe de lui exclusivement et en cela il est dominateur! Il est le centre du monde et quand il se retrouve plus tard, face à une société apparemment dépourvue de sens et angoissante, il est encore naturel qu'il ait le réflexe de se réfugier dans sa domination infantile, qu'il la prolonge, jusqu'à ce qu'il devienne inapte à la vie en commun, un danger pour elle!

    On va par exemple mettre le feu à une porcherie et brûler cinq cents cochons, pour exiger plus de respect, à l'égard des animaux! C'est une extrême, mais la domination est la seule vraie ennemie! Comment la combattre? Par la lutte sociale? Même si celle-ci est nécessaire, elle n'est au fond qu'une domination qui en remplace une autre (pas vrai, Lénine?)!

    Par la science? Mais la science ne voit même pas ce qui se passe! Elle ne fait pas de corrélations entre tous les foyers de violence qui s'allument! Elle n'a aucune vision générale, mais elle règle ses comptes sur le Covid et parle, au sujet du racisme, de hiérarchisation, alors que la racine du mal est bien plus simple et plus ancienne!

    A notre mal, il faut un remède de cheval, puisque nous l'avons déjà comparé à cet animal! Notre domination doit être heurtée de plein fouet, par un adversaire spécialement conçu pour lui être opposé et force est de constater que c'est le message religieux! Par exemple, comment faire preuve de compassion, comme le préconise le bouddhisme, si vous voulez dominer autrui? Quant au christianisme, son auteur se laisse exécuter et on ne voit pas comment être plus contraire à la domination!

    C'est par la foi donc qu'on arrive à dompter le cheval de notre égoïsme! C'est d'abord un chemin intérieur et amoureux, car il ne s'agit pas d'obéir à des règles, mais de chercher le bonheur, une paix que l'on ne trouve pas ailleurs! Il est impossible d'avoir une foi sincère et de l'amplifier, si elle ne conduit pas à la joie! C'est bien pour avoir cédé à la domination que les religions se sont rendues détestables!   

    Si vous avez l'impression de souffrir à cause de la foi, c'est parce que le plus grand nombre y reste insensible et continue de poursuivre la satisfaction de son égoïsme! C'est ce dernier, rappelons-le, qui est à l'origine du chaos, du trouble! L'homme n'est pas destiné à vivre comme un animal et c'est pourtant ce qu'il fait!

    La foi mène à la patience, à la douceur: c'est comme si on passait le licol sur la tête du cheval de la domination! Celui-ci peut regimber, car les prairies de l'égoïsme sont très séduisantes et tout le monde y paît, l'air triomphant! Mais très vite, on s'aperçoit que ce n'est qu'un trompe-l'œil, une misère, un champ de bataille, infâme, avec ses blessés qui crient désespérément!

    La foi est une aventure extraordinaire, parce qu'on y parle avec quelqu'un qui n'est pas là! On y aime une présence invisible! On y cherche à être meilleur sous un œil absent! On ose, on s'engage, on renonce, on supporte des humiliations et l'injustice, on lutte contre l'amertume et la colère, pour un être dont on peut douter qu'il existe! La domination, elle, veut du concret, des réformes, du changement, du sang! C'est son cri d'enfant!

    Pourtant, la foi n'est possible que si on obtient des résultats! C'est dire aussi combien elle a intérêt à être réelle, pragmatique! Sinon elle est reprise par la domination, elle redevient un pouvoir, qui "endort" effectivement les masses et les empêche de se délivrer! Mais le cœur qui justement ne veut pas commander, mais aimer; qui justement s'incline au lieu de se dresser; qui justement accepte de perdre, plutôt que d'écraser; celui-là fait un pas dans l'inconnu et reçoit beaucoup, bien plus que ce qu'il avait pu imaginer!

    Il connaît la paix, alors qu'autour règne la souffrance! C'est qu'il n'est plus attaché à sa domination! Il est libre! Il ne doit plus soulever le poids de son égoïsme, ni tirer sa charrue! C'est qu'il ne cherche plus à vaincre, ni à s'imposer! Sa domination est domptée, c'est sa victoire, sa joie!

   Il devient de l'eau fraîche, pour ceux qu'il rencontre et qui meurent de soif!