Le Dom harangue!

  • Par
  • Le 06/06/2020

Le dom harangue

 

 

 

                                         "Le Dom se regarda dans la glace et pleura, tellement il se trouvait beau!"

                                                                                                                     Aphorisme OED

 

 

    C'était l'Assemblée des Doms! Du moins, ils infectaient la plupart des députés, qui ne s'en rendaient même pas compte, tellement le pouvoir les absorbait! Pour voir son Dom et s'en débarrasser, il fallait un moteur puissant, un amour qui inclinait à la patience, à la persévérance, à la compréhension, à l'écoute, au respect de l'autre... C'était un travail long et solitaire, anonyme, qui rebutait et qu'exécrait le Dom, parce qu'il le comparait à la mort et que lui voulait de la fureur, du renom, de l'action; seules choses dans sa bouche capables d'améliorer la société!

    Le franco-danois Jan Sorensen, agent OED, mais également député, suivait le débat en cours attentivement, car il s'agissait de construire le monde de demain, celui qui devait profiter de l'expérience du virus! Comme d'habitude, chacun était passionné et semblait de bonne foi, mais on ne voyait pas la véritable solution... En effet, le virus, comme le réchauffement climatique, est né de l'"énervement" des hommes et son meilleur antidote ne peut qu'être la paix, que justement le Dom ne connaissait pas!

    Mais encore, il n'est pas possible d'imposer la sagesse, car elle est fille du temps et pour commander les hommes, des lois, une constitution, des décrets sont nécessaires... Sorensen assistait donc à ces progrès pénibles et douloureux de l'humanité, dont toute la portée n'apparaisse qu'à l'échelle des siècles! Qu'il fallût changer était présent dans tous les esprits, mais la plupart ne voulaient rien y perdre et ainsi l'égoïsme désignait complaisamment des coupables, pour ne pas devoir se contraindre lui-même!

    Par ailleurs, puisque le Dom tirait les ficelles, la haine, comme un fruit mûr, était toujours près d'éclater, car plus la domination est forte et plus la haine est vive! Mais, tout de même, il y avait là des orateurs! Par exemple, Julius Fergus! Il était issu du mouvement des Gilets jaunes, qui au départ avait compté des individus vraiment sincères, dont les Doms ne comprenaient pas les profondes aspirations!

    Certains jeunes, notamment, désorientés par le monde qui les entourait, à la recherche d'une vérité, d'un sens, d'une cause juste et belle à défendre, avaient pensé trouver leur place dans ce soulèvement populaire, mais la violence et les événements les avaient peu à peu balayés et il ne restait plus en jaune que des partisans, des extrémistes, des Doms qui gardaient toutefois, dans leurs paroles, la trace d'un idéal au-delà des partis!

    Julius Fergus était un ancien chauffeur routier et on ne pouvait mettre en doute son honnêteté! Il représentait le peuple et les autres députés, plus nantis, le craignaient et le voyaient comme un vivant reproche, d'autant qu'il était massif et que sa voix tonnait! Au fil des rassemblements, il s'était découvert le don d'exprimer les revendications de chacun et il était devenu une figure! Pourtant, c'était un Dom...

    Mais pour l'heure il se leva et déclara brutalement: "Les pauvres sont toujours plus pauvres! Ils sont abandonnés par le gouvernement, car c'est celui des riches! Le peuple est asphyxié par les taxes, car c'est lui qui sert de marchepied aux capitalistes! Le peuple est fatigué, à force d'être exploité! Il montre les dents, il se révolte avec raison! Car que veut-il, sinon la simple justice?

    Les riches continuent leur œuvre de mort! Non seulement ils grillent la planète, pour se remplir les poches; non seulement leur mondialisation permet à un virus de décimer les plus faibles, mais en plus ces messieurs contrôlent les gouvernements, dirigent le monde, derrière la façade glacée de leurs banques et de leurs holdings! La Terre est comme Saturne, sauf que ses anneaux sont en argent!

    L'homme n'est plus qu'une marchandise comme une autre! Or, le peuple est pur! C'est lui l'humanité! Chaque être veut se développer, se connaître, s'épanouir! C'est pourquoi il demande la liberté et l'égalité! Même les bêtes disposent de ces choses! Mais nous, nous sommes tenus à l'écart du pouvoir! Le Tiers Etat est toujours là, face aux nouveaux aristocrates que sont les riches!

    La solution, nous l'avons exprimée bien avant le virus! Le peuple doit retrouver toute sa place dans la vie politique! Le pouvoir doit l'écouter! Son avis doit résonner entre ces murs! Ce n'est pas aux riches de commander! Ce n'est pas à une élite de faire la loi! Le peuple, c'est la masse, c'est la force, mais c'est aussi la violence et la tempête! Que les riches s'écartent devant lui!

    _ C'est une menace? cria un député, jeune et fier de l'extrême droite.    

    _ Non, un avertissement!

    _ Messieurs, messieurs! intervint le président de l'Assemblée. Pas d'injures, s'il vous plaît! Respectons les règles de la démocratie!

    _ Mais les coupables, on les connaît! s'écria le leader de l'extrême gauche. Ils sont ici, parmi nous! Ce sont les vassaux de la finance! Ce sont les Girondins du CAC 40! Que veulent-ils? Mais nous endormir! Ils sont chargés de calmer notre colère! Leur mission est d'engluer notre révolte! A qui tendent-ils l'oreille? Mais aux puissants, aux profiteurs, à ceux qui paradent dans les salons feutrés du Siècle!

    Le murmure empoisonné du patronat les remplit au-dessus de la vaisselle de luxe! Leur cœur est repus, quand nous, nous sommes assoiffés de justice! Ils se disent responsables! Ils nous invitent à la mesure! Ils nous parlent chiffres! Seuls, eux, sont dépositaires de la réalité! Ils seraient de la glace sur notre front fiévreux! Comme si la situation n'était pas alarmante!

    Voilà déjà des lustres que le peuple sonne le tocsin! Dans toute la France s'est levée une armée de Gilets jaunes! Puis, ceux qui craignent pour leur retraite se sont mis en marche, eux aussi! Les femmes, les braves femmes, victimes de la domination masculine, ont levé le poing également! Le personnel soignant, héroïque pendant la crise du virus, n'en peut plus! Les hôpitaux sont dans un état lamentable! Il y a un manque d'effectifs, de moyens!

    _ Les armoires à pharmacie sont vides! coupa un député modéré. Les murs sont couverts de traces de doigts! On couche les blessés par terre, faute de lits! Les toilettes sont bouchées et s'écroulent! Des vieillards squelettiques se lavent au-dessus d'un seau! Et certaines pièces n'ont plus de toit!

    _ Mais qu'est-ce que...?

    _ Je vous décris un hôpital africain, pour effectivement vous calmer un peu!

    _ Alors c'est un complot! Cette Assemblée est vendue! Les ennemis des pauvres se sont donné le mot! Les espions de la mondialisation sont partout! Trahison! Je réclame une enquête et des sanctions! On veut écraser l'opprimé! On veut salir le peuple! A bas les endormeurs! les indignes! Sus au président au style américain! Alerte!

    _ Très bien, la parole est maintenant au Premier ministre!

    _ Evidemment, le président et le gouvernement ont essayé de trouver des solutions à la crise actuelle! En février, nous avons relevé le CINGB de 3%! A la demande du ministre de la santé, nous avons abaissé les taux de facturation, sur les DHI, mais aussi sur les fonds RBE, de 15%! Tout cela bien entendu en accord avec nos partenaires européens! L'aide aux différents RS a été augmentée de trois milliards! Les collectivités ont pu bénéficier de dégrèvements à hauteur de cinq millions d'euros!

    _ La barbe! cria quelqu'un.

    _ Elle est poivre et sel! répliqua un autre.

    _ Ah! Ah! fit un bon nombre.

    _ Vous demandez le respect, reprit le ministre, mais vous n'en faites preuve d'aucun! Je continue! Le montant des aides ERF s'élève maintenant à plus de dix milliards, prélevés sur le capital de la BCE! En mars, le président et moi, nous avons tenu à ce que les MRI ne payent pas de taxes cette année!

    _ Bof!

    _ Et j'ajouterai pour terminer... et j'ajouterai que cinq milliards seront bientôt versés aux OHN qui, comme vous le savez, connaissent actuellement nombre de difficultés!

    _ Je vous en prie, silence! La parole est maintenant au député Sorensen!

    _ Mesdames, messieurs, que font la plupart des animaux toute la sainte journée? Ils défendent leur territoire! Car, sans lui, ils ne peuvent ni se nourrir, ni se reproduire! Mais défendre le territoire, cela veut dire imposer son individualité, c'est se montrer plus fort que l'autre! C'est ce qu'on appelle la domination!

    Mais que font les êtres humains toute la sainte journée? Mais ils cherchent également à se sentir supérieurs! Ils disent: "Regarde comme je suis plus grand, plus costaud que toi! Regarde comme ma voiture est plus belle, comme je suis plus riche et plus puissant que toi! Regarde ma maison comme elle est plus grande, comme mon affaire est plus importante! Regarde comme je suis plus belle, comme mes bijoux sont plus beaux, comme j'ai plus d'aisance, de pouvoir! Regarde où vont mes enfants à l'école, où je suis partie en vacances! Regarde mon équipe comme elle triomphe!"

    Mais aussi: "Regarde comme je parle mieux que toi, combien je suis plus intelligent, plus responsable, comme je comprends mieux les choses, les pauvres, la justice!"

    Autrement dit, que font les êtres humains toute la sainte journée? Mais ils se comportent comme des animaux! des animaux sophistiqués certes, mais des animaux quand même! Pourquoi en est-il ainsi? C'est que l'homme a peur de l'inconnu que crée sa conscience et il échappe à l'angoisse en se raccrochant naturellement à l'instinct, c'est-à-dire à la domination!

     L'homme est alors un super animal, un super prédateur, car toute son inventivité  est mise au service de son égoïsme! Il règne en maître sur autrui, les animaux et toute la planète! d'où le réchauffement climatique, d'où le virus! Par conséquent, si l'homme continue à vivre comme un animal, il se détruit lui-même et tout ce qui l'entoure! Et s'il veut survivre, il doit changer d'attitude!

    Or, le confinement nous a obligés à certaines choses! Par exemple, à nous tenir à une distance réglementaire entre nous! Par là, nous avons dû reconnaître l'existence de l'autre! Nous ne pouvions plus le piétiner, comme à l'habitude! Mais encore, le confinement nous a fait changer de rythme! Il a diminué nos ambitions et calmé nos appétits! Il nous a demandé de la patience et même du recueillement! Bref, il a anéanti notre domination!

    Il nous a montré la solution! Car le problème n'est pas de changer de politique, ni de gouvernement, ni d'économie, ni de je ne sais quoi! Le but est que nous nous changions nous-mêmes! C'est de lutter contre notre soif de supériorité! C'est de respecter l'autre! C'est d'aimer aussi la beauté de la nature! C'est de devenir enfin un être humain! Et ce travail, car c'en est un! devrait commencer ici plus qu'ailleurs, puisque vous avez l'instruction et l'intelligence!

    Mais vos propos sont toujours aussi acerbes et agressifs! Maintenant que la crise est passée, nous sommes repartis comme avant! Notre égoïsme fonctionne de nouveau à toute vapeur! Partout, c'est la même frime, le même mépris, le même vacarme, la même agitation et quelquefois c'est pire!

    Mais, dès qu'il s'agit de se remettre soi-même en question, il n'y a plus personne! Nous pensons être durs à la peine et nous nous choyons! Nous crions au scandale et nous nous adorons! Pauvres ou riches, nous nous pavanons! Nous voulons le pouvoir et non le bien, car nous ne l'aimons pas! Et c'est malheureusement là notre tragédie!

    _ Dehors les étrangers!

    _ Fumier!

    _ Suppôt du capitalisme!

    _ Et, bien entendu, nous haïssons ceux qui menacent nos plaisirs!"