Le Dom aux tiques!

  • Par
  • Le 01/08/2020

Le dom aux tiques

 

 

 

 

                                                                                             "The girls?

                                                                                               _ Les girls, c'est moi!"     

                                                                                                            La Scoumoune

 

 

    Carnet de Jack Cariou, à bord de la goélette Septentrion, latitude 40° Nord, longitude 23° Ouest: "Voilà déjà une semaine que nous avons appareillé! Il a fallu s'amariner, évoluer sur le pont avec souplesse, apprendre ce qu'est une écoute, une drisse; ce que veut dire border ou lofer! C'est surtout un nouveau rythme! Le roulis, la lutte du navire contre la mer nous ramènent à l'essentiel, à notre propre travail intérieur! Les grincements de la coque sont aussi les nôtres!

    Hier, les flots avaient des plaques d'émeraude, qui brillaient sous le ciel noir! Des oiseaux d'un blanc étincelant traversaient nerveusement ce décor! La majesté de cette beauté me coupait le souffle, au point que j'en remerciais le Ciel et me demandais comment on pouvait être athée!

    Mais comme il est difficile de croire! D'abord, sans doute, parce que ceux qui se disent croyants rebutent! La foi semble appartenir à un certain nombre de religions, qui ont établi des règles, que l'on doit normalement suivre, si on veut être aimé de Dieu! On comprend qu'il faille diriger les hommes, mais le risque c'est que le respect de la règle soit synonyme de foi, ce qui n'empêche pas l'individu d'être mauvais, du moment qu'il est discipliné!

    En fait, les religions sont devenues des pouvoirs et c'était inévitable, car leur but était et est toujours de faire connaître et même d'imposer ce qu'on croit être la vérité, puisqu'il s'agit encore de sauver les opposants malgré eux! Mais c'est le principe de toute idéologie et notamment du communisme de triste mémoire! Ici, on devrait se méfier totalement de la domination, qui  pousse à vouloir avoir raison, à faire triompher coûte que coûte ses idées, puisque c'est ce résultat qui apaise et qui garantit l'équilibre! Car même Hitler était persuadé de faire le bien! Avant de se suicider, il ne comprenait pas son échec!

    La foi doit être vivante, pour que Dieu le soit aussi! La règle est comme une armature, un toit qui fige et protège la foi! Elle empêche le développement du monde, qui évolue sans cesse, à la recherche de sa propre liberté, de son accomplissement! Il est impossible que la règle ne se montre pas hostile aux changements, qui la menacent! La réaction du croyant est souvent haineuse, car son monde s'écroule, s'il laisse entrer le "vent du dehors"! Mais alors Dieu est pauvre, petit, dépassé et sans amour! C'est un apothicaire qui enrage, parce qu'on a mélangé ses boîtes d'herbe! Comment ne pas avoir honte de lui?

    Puisque chacun veut devenir lui-même et que les religions sont des autorités, les hommes s'en sont affranchis dans nos sociétés modernes, grâce à la raison! Cette séparation s'est naturellement formée durant le Moyen Age et depuis apparemment foi et raison s'opposent radicalement! Cela n'est pas tout à fait juste, car, comme nous l'expliquons déjà depuis un certain temps, il est possible de comprendre que la domination nous mène dans une impasse et qu'on puisse aller vers la foi par la logique! A condition bien entendu de reconnaître sa propre domination, ce qui pour la plupart ressemble à un saut à la perche de six mètres!

    Mais le fossé entre la foi et la raison n'a jamais cessé de se creuser, d'autant que la science peut compter dans ses rangs un certain nombre de martyrs, victimes de l'intolérance religieuse! Aujourd'hui, le divorce est absolu et une science purement matérialiste a vu le jour! Tout ce qui n'est pas estampillé par le cachet de la raison ne passe par la frontière, malgré les pleurs et les envies de faire pipi! C'est un véritable communisme scientifique! L'imagination, le rêve, l'art, la beauté sont tout de suite arrêtés comme suspects et emmenés en salle d'interrogatoire, où le camarade Raison leur dit Niet et encore Niet!

    N'entre pas dans la réalité qui veut! Il faut montrer qu'on est logique, qu'on sait que un plus un font deux! Sinon le Soviet scientifique s'agite, a des palpitations! Freud peut être considéré comme le nouveau Lénine de cette vision, puisque toute création artistique, toute spiritualité ne seraient que le substitut d'une pulsion sexuelle refoulée! Seul le scientifique, gouverné par la raison, aurait les pieds sur terre et ferait l'amour convenablement!

    Les psychanalystes ont leur propre Politburo! Mais le résultat est catastrophique, nullement libérateur, tout au contraire! Voir le monde seulement par la raison nous ampute d'une partie de nous-mêmes et nous rend étrangers dans l'Univers! La matérialisme refoule toute harmonie! Il refuse l'enfant qui est en lui! Il devient incapable de s'enchanter de la beauté! Il se prive de l'espoir et de la sécurité qu'elle donne! Il se ferme à son secours, à son mystère, à sa gratuité!

    Au nom de quoi? De la lucidité? Mais le monde n'a jamais été aussi sombre, aussi désespéré, aussi perdu! Mais le Soviet scientifique ne veut pas s'en rendre compte, pas plus que les bolcheviks entendaient les plaintes du peuple! La théorie avant tout! La logique tracera son sillon, quitte à écraser les pauvres et les faibles! La science matérialiste est en grande partie responsable du chaos actuel: elle a asséché l'homme, la fait lourd, incroyablement inquiet!

    Ce n'était pas une fatalité! Ce n'est pas la dure vérité qui avance et qu'on doit saluer! C'est un parti pris! une peur d'être dupe! Certes, la méthodologie scientifique doit être stricte et ne pas s'embarrasser de préjugés, mais même les animaux, si on les regarde bien, peuvent se réjouir d'exister, être fiers de leurs talents, de leur agilité, de leur force! Ils montrent à leur manière combien ils sont heureux de vivre, ce qui veut dire qu'ils sont en harmonie avec leur environnement!

    Ne soyons pas plus pauvres qu'eux, alors que nous avons un cerveau capable de nous faire ressentir leurs émotions au centuple! Mais il existe une sorte de rage rationaliste! une haine sectaire à l'égard de toute influence et qui n'est pas sans rappeler l'exclusion religieuse! Nul doute qu'au sein du Komintern scientifique il y ait des luttes pour le pouvoir, des ambitions frustrés, des rêves fumeux! Certains imaginent une science de demain maître du cerveau et donc créatrice du bonheur, alors que celui-ci est justement de se plaire avec ce qui est!

    Mais le Covid et bien d'autres affaires révèlent la petitesse de la science, sa folie aussi! Sa domination l'a entraînée dans l'excès, ce qui fait que les hommes aujourd'hui se regardent en chiens de faïence, comme s'ils habitaient des compartiments étanches! La méfiance règne et l'incompréhension également! Or, notamment, toujours le vrai artiste essaie de comprendre ce qu'il fait! Toujours le vrai poète est encore un philosophe, car comment peut-on se consacrer à la beauté, sans réfléchir à la souffrance?

    Les scientifiques prennent les artistes pour des idiots! Le camarade Raison est hautain, méprisant, tandis qu'il fait des yeux doux, en cachette, à l'intuition! Bien des choses lui échappent, mais baste, puisque nous parlons de la beauté, il est naturel d'en venir à la musique!

    Celle-ci trouve certainement son origine dans le règne animal! Bon nombre d'animaux clament leur domination au moyen de cris, de rugissements, de chants ou de bruits! Les tams-tams peuvent rappeler les coups que le gorille se donne sur le thorax et comme eux, ils ont dû d'abord marquer la supériorité, la victoire!

    La musique joue sur notre énergie intérieure, comme le vent soulève ou apaise la mer! Elle peut autant déchaîner la tempête que provoquer la caresse! Elle est le chef d'orchestre de notre domination, le médecin de notre "âme"! Un morceau de Rock peut nous redonner le sentiment que tout est possible, que notre puissance est illimitée! Le Rap est un chant de combat, qui aide l'opprimé à garder sa dignité et à résister! La musique de Bach nous transporte aux confins de l'Univers, où tout ne semble que scintillements!    

    On comprend que certains se réunissent pour un concert, car l'énergie individuelle y est multipliée, s'y embrase! C'est une communion enivrante, un rêve restauré, un espoir retrouvé! Mais, si la musique est autant liée à la domination, elle en a forcément les dangers et le pouvoir destructeur! Le tapage nocturne est une forme bénigne de ce dernier... On se grise, on retrouve sa force et c'est tellement bon qu'on en oublie totalement le monde autour et sa différence!

    Quand la police intervient, il est très difficile de se calmer, d'autant que l'alcool a ajouté son effet euphorisant et galvanisant! Aujourd'hui tout de même, au lieu de se raisonner devants les forces de l'ordre, certains en viennent aux mains avec elles, perdant toute mesure au nom de leur plaisir, car ce n'est pas leur "gamelle" qu'on enlève! Mais, là encore, la domination est devenue si importante, si nécessaire qu'on en est comme "assoiffé", qu'elle a la force d'une drogue, avec l'agressivité et la colère qui vont avec son sevrage!

    Mais de même les individus, qui mettent leur musique à plein volume dans leur voiture, réussissent cet incroyable exploit de la rendre haïssable alentour! Car c'est leur domination, leur égoïsme qui s'exprime à travers leur musique, ce qui fait qu'elle écrase, qu'elle terrorise! On ne s'impose pas dans la vie dans les autres sans les gêner, ni provoquer leur colère! 

    Mais, de nouveau, lorsqu'on demande de baisser la musique, la réaction est hostile, agressive! C'est qu'au fond le gêneur ne supporte la vie que s'il en est le maître, que s'il la domine! Sa musique joue le rôle d'une bulle, dans laquelle il se tient et qu'il déplace avec lui! Il ne rencontre pas vraiment le monde des autres, ni donc ne les respecte, ce qui génère de la tension, jusqu'au conflit plus ou moins radical!

    Cette attitude révèle une peur profonde, mais le remède choisi, qui est celui de l'égoïsme, n'est en rien excusable et quand la domination règne, elle crée mille incivilités qui, comme les petits ruisseaux, s'ajoutent pour former un torrent, qui finit par exploser contre quelque obstacle! Cependant, là où s'étend à l'infini la domination, c'est sur les réseaux sociaux, avec un curieux personnage, le Dom Rémora!  

    La Toile a priori est une avancée, puisqu'elle permet à chacun de mettre en avant sa personnalité! Elle évoque un immense champ d'individus, qui discutent comme semblent le faire des épis, quand ils ondulent au vent! Tout cela est bruissant et donne à l'humanité l'aspect d'une grande famille! (De quoi combler un psychologue qui croit à l'extraversion!)

    On a le choix: Facebook, Twitter, Instagram... et en construisant son profil, on se sent de plus en plus important, de sorte qu'on a l'impression de quitter l'ombre pour la lumière! On va enfin faire partie de cette sphère indéfinissable, qui représente la normalité, la mode, l'équilibre, celle des gens heureux et actifs!

    Mais l'anonymat nous a "pris en filature" et on ne parvient pas à le semer! On a beau se trémousser sur la piste de danse, il est là au bar et ne nous quitte pas des yeux! On reste seul et notre affiche, avec notre visage souriant, finit par vieillir au bord de l'autoroute!

    C'est qu'au fond il faut être déjà célèbre ailleurs, pour l'être sur la Toile; même si quelques "influenceurs" y percent! Mais c'est là qu'apparaît le Dom Rémora! Comme le poisson du même nom et qui s'accrochent aux requins, il va suivre le profil d'une célébrité, pour se nourrir d'une importance qui n'est pas la sienne! Il devient ce qu'on appelle un Follower, mais à une condition toutefois: il trouve tout naturel d'être le juge du comportement de la star! Ainsi, sa domination est satisfaite, car d'un mouvement de queue, si on peut dire, il se place au même niveau que la tête du gros poisson!

    Tant que la critique est positive, la cohabitation se passe bien... La célébrité estime méritées les louanges qu'on lui adresse, mais soudain il y a une attaque, qui peut être très virulente, et c'est le drame! La célébrité, qui naïvement se découvrait, se voit contrainte de se défendre et de rendre haine pour haine! Les masques tombent, la petitesse apparaît à travers les injures! La célébrité maintenant est sur ses gardes et elle fustige certaines gens...   

     Mais ce sont les mêmes qui l'admiraient hier! L'incompréhension, le trouble descendent du camion et le monde devient bien plus sombre et hostile! En fait, il est ainsi bien plus proche de la réalité, car est-il normal d'en aimer un autre plus que soi-même? La domination est toujours à l'œuvre et nous venons de voir son "contrat", quant aux réseaux sociaux!

    Ce soir, les nuages filent à toute allure vers l'horizon, comme s'ils y avaient rendez-vous! Le commandant dit qu'un coup de tabac se prépare! Chacun s'équipe en conséquence et tient à être prêt! C'est une vigilance sereine qui commence... et pourquoi au juste devrions-nous avoir peur? Tout cela est si grand!"